🔥 Par Raphaël Carteni, Investisseur dans + de 60 start-ups du Mexique à l'Inde

Le Club Pour faire x100 sur son capital à partir de 1000$ seulement !

Investis à mes cotés dans les start-ups sortant des meilleurs incubateurs au monde dans les pays présentant le plus gros potentiel de croissance (Inde, mexique, Afrique, ...) & Gardées Secrètement Par Les Ultra-Riches.

Intervention que j'ai assuré sur l'investissement dans les start-ups à Genève, en Suisse, devant 200 investisseurs.

Objectifs :

  • Faire travailler son capital
  • Générer x100 à x1000 sur son capital
  • Investir dans les plus belles entreprises
  • Avoir accès aux pays émergents
  • ​Diversifier son risque monétaire
  • ​Diversifier son risque géographique
  • ​Investir sur tous les continents
  • ​Et bien plus encore...

Pourquoi investir dans des start-ups ?

Peut-être as-tu déjà investi dans l'immobilier, la bourse ou les crypto-monnaies ? Je l'ai fait aussi.

C'est très facile et très accessible.

Mais qu'en est-il de l'investissement dans les start-ups ?

Pendant trop longtemps, les investissements en private-equity étaient réservés aux multi-millionnaires qui avaient plusieurs millions à déverser dans des fonds de capital-risque élitistes...

Si on ne vous apprend pas à gagner de l’argent à l’école, on vous apprend encore moins à avoir accès aux meilleurs deals du monde aux côtés des plus grands de ce monde.

Ceux qui touchent au private-equity sont les gros millionnaires et milliardaires, les grandes familles à travers des family-offices, les plus gros PDG, les célébrités, les plus grands fonds d'investissement avec à la tête ceux sortant des plus grosses universités, ...

Autrement dit, pas moi et probablement pas toi non plus...

Que diriez-vous d'investir aux côtés des meilleurs et de grignoter une partie des milliards que se partagent ces investisseurs sans pour autant devoir mettre sur la table un chèque à 5 ou 6 chiffres ?

L'investissement en private-equity est un actif que les investisseurs ne peuvent pas se permettre d'exclure de leur portefeuille. 

Cet actif peut offrir un retour sur investissement qui dépassera tout ce que vous connaissez jusqu'à présent : immobilier, actions, obligations et même les crypto-monnaies...

Je le dis depuis toujours, il est extrêmement important de diversifier dans différents actifs, dans différentes devises et dans différents pays.

Si vous m'avez suivi sur les dernières années, vous m'avez vu et vous avez probablement investi :
- dans l'immobilier en France en €
- dans des actions à dividendes (entreprises cotées) aux Etats-Unis en $
- dans des crypto-monnaies

Il vous manque donc aujourd'hui des parts d'entreprises non cotées (start-ups) qui vous permettront :
d'investir dans d'autres pays (Inde, Mexique, Nigeria, Colombie, Pakistan, ...)
- d'investir dans d'autres devises et systèmes juridiques et politiques
- de générer un retour sur investissement colossal

C'est donc l'actif qui vient parfaitement compléter un patrimoine.

"Mais on m'a déjà dit que 9 start-ups sur 10 se cassent la gueule..."
Pourquoi ça fait peur... mais pas tant que ça !

Les 5 raisons principales qui font qu'une start-up fait faillite.

Tu as peut-être déjà vu ce chiffre qui dit que 90% des start-ups se cassent la gueule...

Une start-up est une jeune entreprise qui a tout à prouver.

Les fondateurs estiment que le produit ou le service peut répondre à une demande. 

Il s'agit d'une entreprise immature qui crame souvent beaucoup d'argent, qui présente des revenus limités et qui a besoin de capitaux extérieurs pour se développer.

Certaines statistiques disent que :

- 20% des start-ups ferment en - de 1 an.
- 30% des start-ups ferment en - de 2 ans.
- 50% des startups ferment en - de 5 ans.
- 70% des startups ferment en - de 10 ans.

Ca te donne toujours envie d'investir dans cet actif ?

Je ne dois pas énormément te rassurer si je te dis que tu as beaucoup de chances de perdre ton argent...

Et pourtant...

La réalité, c'est qu'on peut se permettre un tel taux d'échec car les distributions sont asymétriques dans cet investissement.

Regarde ceci...

Supposons que tu investis 5,000$ dans 10 boîtes pour un total investi de 50,000$.

Supposons que 90% de ton portefeuille se casse la gueule et que 9 boîtes ferment...

Tu as perdu 45,000$... Ca pique.

Mais supposons que la dernière boîte exécute très bien sur son marché et produit un multiple de x100.

Tes 5,000$ se sont transformés en 500,000$.

Autrement dit, tu as réalisé un bénéfice de 450 000$ (500,000$ - votre capital récupéré de 50,000$) en ayant pour autant un taux d'échec de 90%.

C'est la magie de ce type d'investissement. 

Tu peux beaucoup échouer. Tu dois même échouer. Cela signifie que ça te rapproche du succès.

Les meilleurs investisseurs en private-equity ont beaucoup échoué mais on ne parle souvent que d'eux pour le SEUL investissement réussi qui leur a permis de devenir multi-millionnaire.

Il suffit d'un seul investissement pour générer des centaines de milliers de $ et parfois même des millions de $.

Car si cet investissement réussi avait produit un multiple de x200, x500 ou x1000 (ce qui est totalement probable sur certains deals), tes 5,000$ se seraient transformés en 1 million, 2,5 millions et même 5 millions de dollars...

De quoi voir les choses différemment...

Seulement 1 million de business-angels dans le monde...

Cela peut paraître beaucoup mais comparé aux 7,7 milliards d'habitants sur notre planète Terre, cela représente seulement 0,01% de la population mondiale.

Autrement dit, être un investisseur dans des start-ups est une réelle chance et opportunité pour construire le monde de demain tout en encaissant au passage des millions de $.

Par ailleurs, les études qui ont été réalisées sur cet investissement démontrent à quel point cet actif, bien que risqué, est très rentable.

Sur la 1ère étude ci-dessous, nous pouvons voir la croissance de 100$ investis le 31 décembre 1999 sur l'indice américain du S&P500 (dividendes réinvestis) et ensuite sur le Private Equity Index (sociétés cotées ayant pour vocation d'investir dans des start-ups).

La différence est criante puis que le retour sur investissement est de x12,17 pour le Private Equity Index et de "seulement" x4,00 pour le S&P500 TR.

Et pourtant, même si ce x4,00 pour le S&P500 TR paraît être une maigre performance, c'est déjà une excellente performance puisque l'indice américain a historiquement performé d'environ 10,00% par an depuis 1926.

Cela souligne toute la puissance de l'investissement dans les start-ups qui peut produire + de 3 fois la performance du S&P500.

Croissance de 100$ investis le 31 décembre 1999.

Performance des actifs sur les 10 dernières années.

Sur le 2ème tableau, on peut voir que l'investissement dans le private-equity a généré 13,89% de performance sur les 10 dernières années et que le S&P500 a généré lui 13,87% de performance. 

C'est très proche (donc peu significatif) mais c'est surtout signe que les 2 investissements délivrent beaucoup de performance.

C'est pour cela que j'investis aujourd'hui 97% de mon argent dans les entreprises du S&P500 et les start-ups.

C'est ce qui produit le plus de valeur et de performance dans le monde.

Ce qui est logique puisque ces entreprises vendent des produits et des services et ont donc un potentiel de chiffre d'affaires et de création de valeur "illimité" (comparé à l'immobilier ou aux crypto-monnaies).

Alors comment réduire son risque en tant qu'investisseur ?

La réalité du monde des start-ups, c'est qu'énormément de start-ups sont "dégueulasses"

Je suis régulièrement contacté sur LinkedIn et par email par des entrepreneurs qui m'envoient leurs pitch-decks et, dans 95% des cas, rien ne va...

Si la statistique des 90% des start-ups qui échouent fait peur, il est en réalité facilement possible de limiter grandement ses risques en analysant une start-up de façon consciencieuse.

Je me concentre personnellement uniquement sur les start-ups qui :
- génèrent déjà de la traction financière (qui ont donc déjà des clients et ont déjà encaissé du chiffre d'affaires)
- sont sorties de grands incubateurs et/ou ont déjà de jolis investisseurs à leurs côtés (ce qui permet d'avoir un accompagnement de qualité, d'éviter beaucoup d'erreurs et d'avoir souvent accès à un pool de prospects, clients et partenaires)

J'aime notamment sélectionner des entreprises sortant du Y Combinator, le plus grand incubateur du monde, duquel est sorti Airbnb, Reddit, Instacart, Stripe, Dropbox, Twitch, ...

Tous les 6 mois (une saison d'été et une saison d'hiver), 16 000 entreprises postulent pour rejoindre cet incubateur, le Y Combinator, et seulement 1% des entreprises sont acceptées.

De cette sélection déjà très drastique, j'applique une vingtaine de filtres personnels pour sélectionner ce que je considère être la crème des entreprises qui sortent du Y Combinator.

Rien que ces 2 critères (traction financière et incubateur prestigieux) permet déjà de faire un tri colossal

On estime, bien que cela soit très aléatoire et faisant l'objet de nombreuses discussions, que 20 à 30% des start-ups issues du Y Combinator font faillite. Bien loin des 90% évoqués précédemment.

Evidemment, intégrer le Y Combinator ne garantit pas votre succès.

Les 6 réalités à comprendre du Private Equity 

Réalité n°1 : Etre rapide !

Parfois, un deal va être très convoité par les investisseurs, va avoir une toute petite enveloppe disponible ou va avoir une date limite car les fondateurs veulent boucler rapidement la levée de fonds. Avec ce type d'investissement, vous n'avez pas le temps de réfléchir des semaines ou des mois. Votre décision doit généralement être prise entre quelques heures et au mieux quelques semaines (1 semaine est une bonne moyenne).

Réalité n°2 : Vous ne saurez jamais tout à 100% d'une boîte.

Si une entreprise cotée en bourse a l'obligation d'être à 100% transparente, d'être auditée, de publier ses bilans comptables, ... une start-up n'a aucune de ces obligations. Vous devez donc comprendre et accepter que vous ne connaîtrez pas les moindres recoins de la start-up dans laquelle vous allez investir !

Réalité n°3 : C'est illiquide !

Il est impossible de revendre vos parts. L'entreprise étant non cotée en bourse, il n'existe pas un marché d'échange entre acheteurs et vendeurs. La seule façon de revendre vos parts est de vivre un événement de liquidité comme nous l'évoquerons un peu plus tard.

Réalité n°4 : C'est risqué !

Vous pouvez perdre la totalité de votre argent. La start-up va très vite utiliser votre argent car si elle lève des fonds, c'est qu'elle en a besoin.
Entre un pitch-deck et la réalité du terrain, beaucoup de choses peuvent se passer : crise économique, évènement politique, pandémie, guerre, concurrence féroce, procès, mauvais timing, inflation, contexte social, difficultés de recrutement, explosion des coûts, ... Tout autant de raisons qui peuvent chambouler les plans d'une start-up !

Réalité n°5 : Silence radio.

Certaines start-ups envoient des updates et des nouvelles de la croissance à leurs investisseurs. D'autres start-ups n'enverront rien... Si la start-up envoie des nouvelles, cela serait fait par email mais attendez-vous plutôt à entendre le bruit du silence... Cela peut être frustrant et inquiétant mais vous devez le prendre à votre avantage : la start-up travaille et continue d'avancer.

Réalité n°6 : C'est loooooong.

Avant de gagner de l'argent, les statistiques estiment que 5 à 7 années s'écoulent avant que la start-up fasse gagner de l'argent à ses investisseurs (introduction en bourse, revente de l'entreprise, ...). C'est ce qu'on appelle un évènement de liquidité et nous en parlons un peu plus tard sur cette page.

En conclusion :

Etre rapide

Se décider parfois très rapidement.

Approximatif

Pas toujours toutes les informations.

Illiquide

Impossibilité totale de revendre.

Risqué

Perte de 100% du capital possible.

Silencieux

Souvent pas de nouvelles/updates.

Long

5 à 7 ans avant de faire un exit.

Si vous avez compris ceci, vous êtes prêt à investir dans des start-ups.

Vous prenez des risques mais vous pouvez littéralement devenir millionnaire avec un seul investissement réussi.

Qui est Raphaël CARTENI ?

Le dernier séminaire que j'ai organisé à Genève, en Suisse, au Président Wilson devant 200 personnes.

Un de mes séminaires à Monaco au Méridien Beach Plaza.

Kyrgyzstan, un des pays d'Asie centrale où je passe une partie de l'année.

Certificat attestant de ma sélection en tant que jeune talent européen (catégorie Business) par les consuls de France, Belgique, Allemagne, Luxembourg et des Pays-Bas.

Entrepreneur et investisseur depuis 2014, j'ai investi + de 400k€ dans + de 60 start-ups des USA à l'Inde en passant par le Mexique, le Nigeria ou le Pakistan (+ de 15 pays représentés).

Après avoir voyagé dans + de 94 pays, j'ai vite compris que la création de valeur du prochain siècle se situerait dans les pays émergents.

C'est pour cette raison que je mets un point d'honneur à investir majoritairement en Amérique latine, en Inde et en Afrique.

Né à Epernay en 1993 d'origine franco-italienne et issu d'une famille ni pauvre, ni riche, j'ai grandi dans la région champenoise avec ma soeur.

Au-delà des investissements en private-equity (start-ups), je suis également investisseur dans des actions à dividendes américaines (+ de 500,000.00€), dans l'immobilier ancien français (1,5 millions d'euros) ainsi que dans les crypto-actifs.

Je suis ce que les américains appelleraient un "self-made" puisque j'ai réalisé 5 années de Médecine avant de tout quitter pour me lancer dans l'entreprenariat sans connaissances, sans réseau et avec seulement 1000€ sur mon compte en banque.

Je suis devenu indépendant financièrement à 23 ans et millionnaire à 27 ans.

Je suis l'auteur de 3 livres papiers dont 2 devenus best-sellers.

J'interviens également dans différents évènements en tant que conférencier et j'ai pu intervenir dans 7 pays en France, à Monaco, en Suisse, à Malte, en Espagne, ... 

J'organise chaque année mon propre séminaire "The Millionaires Keys" au sujet de l'indépendance financière.

J'ai également été nommé "Jeune Talent Européen" à Maastricht (Pays-Bas) en 2018.

Je suis un amoureux de tennis, de voyages (94 pays visités pour le moment) et d'investissements !

J'ai eu la chance de pouvoir accompagner + de 10 000 clients dans leurs objectifs financiers et de réunir une communauté de + de 40 000 personnes sur YouTube et + de 30 000 personnes sur Instagram.

Tu pourrais penser que j'ai reçu un petit coup de pouce de la vie ou de la famille pour avoir de tels résultats à moins de 30 ans.

Et pourtant...

Je n'ai pas de diplômes dans les affaires (je pense qu'ils ne servent strictement à rien, rien ne vaut le terrain).

Je n'ai jamais connu le salariat et je n'ai pas touché un quelconque héritage.

J'ai simplement fui la fac de Médecine après 5 années et après la découverte du monde hospitalier (la mort, la maladie et le stress des patients souvent provoqués par le monde du travail qui use à petit feu).

J'ai lancé mon entreprise sur Internet pour accompagner les étudiants en Médecine, et j'ai toujours investi tout mon argent (plutôt que de flamber à Dubaï) jusqu'à aujourd'hui...

Je suis aujourd'hui expatrié à Tallinn, en Estonie, depuis Octobre 2017.

Quelques passages dans la presse...

Screenshot de mon passage dans l'émission "66 Minutes" de M6.

Screenshot de mon passage dans le journal "L'Union" au sujet d'un précédent business de conseils aux étudiants en Médecine.

Article dans un journal régional au sujet de mon livre "La Magie des Dividendes".

Nous investissons aux côtés des meilleurs...

Y Combinator, Sequoia Capital, Soma Capital, Tiger Global, Accel, ... Tous ces noms ne vous parlent peut-être pas car vous n'êtes que peu familiarisés avec l'investissement dans les start-ups.

Et pourtant, il s'agit des plus gros et des meilleurs investisseurs lorsqu'il s'agit de parler de l'écosystème start-ups.

Un nombre conséquent de mes investissements ont pour co-investisseurs ces mastodontes.

Le Y Combinator est notamment réputé pour être le meilleur incubateur au monde, duquel est sorti Airbnb, Stripe, Coinbase, Dropbox ou encore Twitch.

Le Y Combinator organise 2 saisons, une d'été et une d'hiver, où la sélection est drastique. Ensuite, les start-ups sélectionnées seront accompagnées 3 mois par l'incubateur.

A l'issue de l'accompagnement, les start-ups sont présentées aux investisseurs lors de ce qu'on appelle le Demo Day.

90% des investissements que je réalise sortent du Y Combinator.

Certains des investissements hors Y Combinator que j'ai pu réaliser ont parfois, par la suite, rejoint l'incubateur.

Naval Ravikant

Serial Investisseur
(Uber, Twitter, ...)

Reid Hoffman

CEO LinkedIn

Eric Schmidt

Ancien PDG de Google

Alexis Ohanian

CEO Reddit

Michael Seibel

Directeur Général
du Y Combinator

Peter Thiel

Co-Fondateur de Paypal

J'ai également aussi eu l'occasion d'investir auprès de grands investisseurs et entrepreneurs tels que tous ceux que vous pouvez voir ci-dessus mais aussi de grandes marques et sociétés cotées (Meta, Snapchat, Xiami, Airtel, ...), de grandes familles (family-offices), ...

À propos du deal-flow

Exemple d'une slide du pitch-deck de Airbnb...

Chaque mois, je reçois des propositions en provenance des Etat-Unis, de Singapour, d'Inde, d'Indonésie, des Emirats, d'Estonie, ...

J'analyse entre 100 et 150 pitch-decks chaque mois pour investir au final personnellement dans 1 à 6 deals chaque mois.

Je partage avec vous uniquement les deals dans lesquels j'investis mon propre argent.

Vous êtes ensuite libre à 100% de participer, ou non, à ces deals au cas par cas.

Quelques start-ups dans lesquelles j'ai pu investir !

Kraken
📈 Plateforme d'échange de crypto-monnaies
🇺🇸 Etats-Unis

Unocoin
📈 Plateforme d'échange de crypto-monnaies
🇮🇳 Inde

Krave Mart
🛵 Livraison de courses en - de 10 minutes
🇵🇰 Pakistan
kravemart.com

Oxygen
🏦 Banque en ligne pour freelancers
🇺🇸 Etats-Unis

Anfin
🏛 Courtier en bourse
🇻🇳 Vietnam
anfin.vn

Numida
💰 Plateforme de prêts pour petites entreprises africaines
🇺🇬 Uganda

Walnut
💊 Plateforme de BNPL pour la santé
🇺🇸 Etats-Unis
hellowalnut.com

Kapital
💳 Banque en ligne pour petites et moyennes entreprises
🇲🇽 Mexico

GoSats
💳 Application de cash-back en Bitcoin
🇮🇳 Inde

Chaldal
🥑 Plateforme de courses et livraisons
🇧🇩 Bengladesh
chaldal.com

Decentro
🌐 Infrastructure d'intégration bancaire (FaaS)
🇮🇳 Inde

Smile Identity
👨🏾 Vérification de KYC sur le continent africain
🇳🇬 Nigeria

Comment gagner de l'argent avec une start-up ?

Pour gagner de l'argent en investissant dans une start-up, il faut vivre ce qu'on appelle un "évènement de liquidité"

L'événement de liquidité, c'est ce qui va vous permettre de recevoir du cash sonnant et trébuchant sur votre compte en banque.

Celui-ci intervient en général 5 à 7 années après la création de la start-up mais il n'y a aucune règle.

 L'évènement de liquidité peut se matérialiser de 3 façons

Introduction en bourse

Ce qu'on appelle une IPO lorsque la start-up va devenir publique et lever des fonds sur les marchés financiers (la bourse).

Acquisition

Parfois, vous allez recevoir une offre d'achat de la part d'une autre entreprise et votre entreprise va se faire racheter.

Rachat des parts

Egalement, d'autres investisseurs peuvent être intéressés pour racheter vos parts sur ce qu'on appelle le marché secondaire.

Il n'y a aucune règle sur ce qui a le plus de chances d'arriver pour votre start-up. 

Toutefois, vous devez retenir que le temps est votre allié.

Plus le temps passe et plus la valorisation de votre start-up augmente (normalement). 

En effet, une start-up qui ne s'en sort pas et ne réussit pas à générer de la croissance mourra rapidement car elle n'arrivera plus à lever des fonds et à convaincre les investisseurs.

Plus le temps passe, plus les levées de fonds s'enchaînent et plus votre start-up a des chances de vivre une introduction en bourse. 

En général, à ce moment-là, vous encaissez le jackpot !

Votre start-up peut également recevoir des offres d'achat tout au long de sa progression. 

Les fondateurs et le board accepteront, ou non, ces propositions.

J'ai personnellement des start-ups qui ont refusé des propositions à 80 millions, 200 millions et même 500 millions de $ tout simplement car les fondateurs savent très bien ce qu'ils ont entre les mains et ce que peut valoir leur projet avec la croissance qu'ils réussissent à générer.

Cela peut être frustrant sur l'instant t car une offre d'achat à 500 millions de $ peut déjà nous faire gagner beaucoup d'argent...

Mais n'oubliez pas... le temps est votre allié et votre start-up peut s'introduire en bourse, valoir plusieurs milliards et vous offrir un retour sur investissement colossal. 

Mieux vaut attendre 2 ou 3 ans supplémentaires et récupérer plusieurs centaines de milliers ou millions de $ supplémentaires...

L'introduction en bourse et l'acquisition de votre start-up par une autre entreprise sont vos 2 plus grandes probabilités de gagner de l'argent. 

Le rachat de vos parts par d'autres investisseurs sur ce qu'on appelle le marché secondaire n'arrive qu'occasionnellement. 

3 ans
Mon expérience en tant qu'investisseur en private-equity
400,000$
Le capital personnel investi dans des start-ups du Mexique à l'Inde
1,024,000$
La valeur de mon capital investi à date du Q3 2022*

*Ce montant ne prend en compte que les nouvelles valorisations des start-ups pour lesquelles j'ai eu connaissance. 

C'est-à-dire que certaines start-ups vont réaliser de nouvelles levées de fonds sans que je sois forcément au courant (ni même convié !) ou certaines start-ups vont continuer de se développer sans réaliser de nouvelles levées de fonds car elles n'en ont pas besoin (soit elles ont encore beaucoup de cash car elles dépensent très peu ou sont devenues rentables et n'ont plus besoin de lever de nouveaux fonds auprès des investisseurs).

Pour autant, les bénéfices ont parfois fait x5, x10, x50, ... ce qui veut dire que la start-up vaut potentiellement désormais x5, x10, x50 également... C'est pour cela que cette valeur est une valeur "au minimum".

Il est certain que le portefeuille a une valorisation bien plus élevée car les start-ups continuent de se développer mais cela n'est pas acté officiellement tant qu'un autre investisseur n'a pas investi sur un nouveau tour de table à une valorisation supérieure ou tant que nous n'avons pas reçu une proposition d'acquisition sérieuse à un prix déterminé.

Combien peut-on gagner ?

Potentiel de multiples avec un investissement en private-equity.

Comme évoqué précédemment, il n'y aucune règle...

Vous pouvez tout perdre : x0

Vous pouvez faire un exit médiocre (mais potentiellement rapide) : x2-x20

Vous pouvez faire un joli exit : x20-x99 (ce n'est pas le résultat souhaité mais déjà très sympa)

Vous pouvez faire un très joli exit : x100-x500 (ce que je recherche sur chacun des deals)

Vous pouvez faire l'exit d'une vie : x500-x5000 (ils sont rares mais vous rendrons très riches...)

Personnellement, j'investis dans chaque start-up avec la conviction que je peux faire minimum x100.

C'est à dire que chaque tranche de 1000$ investis peut me permettre de gagner 100,000$.

Autrement, j'estime qu'il est inutile de prendre autant de risques pour générer un minable x5, x10 ou même x50...

Le multiple potentiel que vous obtiendrez dépendra évidemment de plusieurs facteurs :

- la rapidité d'intervention de celui-ci : le fondateur peut recevoir une proposition d'acquisition 9 mois après votre investissement et accepter en générant au passage pour vous un x2 ou x5 par exemple. C'est un petit multiple mais il a été très rapide.

- la qualité d'exécution de la start-up : croissance, marge, qualité du travail fourni, nombre de clients, hype sectorielle, ...

- l'économie peut être mauvaise et le fondateur peut vouloir temporiser son introduction en bourse pour mieux la réussir...

- si vous rentrez sur une levée de fonds en Seed ou en Série A à une valorisation de 30 millions de $, vous avez plus de chances de faire un x100 que si vous êtes rentré en Série D à une valorisation de 800 millions de $... Vous avez pris moins de risques en rentrant plus tard mais votre potentiel de multiple n'est peut-être plus que de x10...

- si le potentiel de la start-up est limité car son marché est très niché alors la start-up ne pourra jamais valoir des milliards et votre multiple potentiel sera naturellement plus limité également...

Bref, vous l'avez compris. Il est impossible de prédire précisément ce que pourra valoir votre start-up, la façon dont elle vous fera gagner de l'argent (introduction en bourse, acquisition, ...), le multiple que vous allez générer, ... 

Vous ne pouvez qu'avoir une idée approximative et... être patient !

Sur quel type de start-ups j'investis ?
Marché - Secteur - Maturité

🌍 Le Marché

🇮🇳 Inde 

🇲🇽 Mexique

🇺🇸 Etats-Unis

🇳🇬 Nigéria

Pourquoi ces 3 pays émergents (Inde, Mexique et Nigeria) ?

Car ces 3 pays représentent, selon moi, le futur des pays émergents

L'Inde, avec sa plus grande démocratie du monde, a de sérieux atouts à sa disposition avec ses 1,4 milliards d'habitants et ses 600 millions de personnes en-dessous de 25 ans.

D'ici 2030, on estime que l'Inde aura :
- la plus grande classe moyenne au sein de sa population (augmentation du pouvoir d'achat)
- le + d'utilisateurs de téléphones et d'Internet au monde
- la 3ème plus grosse armée 
- la 3ème plus grande économie 
- 2 trillions de $ dépensés dans l'économie dans les 10 prochaines années
- 100 aéroports en + dans les 10 prochaines années
- ...

Certaines études démontrent que l'Inde peut devenir n°1 dans beaucoup d'industries et que sa croissance et son potentiel sont supérieurs à la Chine.

Pour m'être rendu en Inde à Jaipur, New Delhi, Agra, Chennai et Pondichéry, je sais déjà que l'Inde va me faire gagner des millions de $ et je suis extrêmement convaincu par le potentiel de ce pays.

L'Afrique et l'Amérique Latine se développent également à une vitesse sans précédent et beaucoup de produits et services peuvent être déployés sur ces 2 continents.

Pourquoi les Etats-Unis ?

Les Etats-Unis ont le nombre le plus élevé d'introductions en bourse et le plus grand nombre de licornes (entreprises qui valent plus de 1 milliard de $).

Environ 50% des licornes se trouvent aux Etats-Unis.

D'ailleurs, beaucoup d'entreprises d'autres pays viennent s'introduire en bourse sur la bourse de New-York. 

Beaucoup d'entreprises étrangères lèvent des fonds depuis les Etats-Unis car ce pays offre un cadre juridique et financier optimal. 

Vous verrez lors des levées de fonds que 95% des entreprises indiennes, mexicaines, colombiennes, nigérianes, ... lèvent leurs fonds depuis des structures financières et juridiques américaines.

Il ne faut donc pas négliger les start-ups américaines qui continuent de produire d'excellentes résultats.

Répartition géographique de mon portefeuille.

💻 Le Secteur

Tout investisseur sérieux sait que ça n'est jamais une bonne idée que de concentrer ses investissements.

J'investis dans différents secteurs et mon portefeuille contient aujourd'hui des entreprises dans les secteurs suivants : Fintech (banques, prêts, ...) ; Blockchain (exchange cryptos) ; Immobilier ; E-commerce ; Santé ; Livraison ; Logistique ; Cyber-sécurité ; Recrutement ; Software ; ...

Mais le point commun de la majorité des start-ups dans lesquelles j'investis, c'est l'aspect technologique. 

Pourquoi ? 

Car il est beaucoup plus simple de scaler une technologie que de scaler la production d'un bien matériel.

Les marges sont également plus élevées sur l'abonnement à une marketplace, une application, un logiciel, un service en ligne qu'un produit matériel.

De cette façon, la start-up gagnera PLUS d'argent PLUS rapidement et la valorisation n'en sera que plus élevée.

Le secteur technologique est également celui qui présente le plus d'innovations et à travers lequel on peut implémenter énormément de solutions déjà existantes chez nous dans les pays émergents (Inde, Mexique, Nigeria, ...).

Cela permet également d'avoir en ligne de mire de grosses entreprises technologiques ou financières qui pourrait acquérir notre start-up : Apple, Microsoft, Amazon, Visa, Mastercard, Bank of America, Meta, Alphabet, ...

N'oubliez pas, les plus grosses entreprises du monde sont des entreprises technologiques et on veut vendre à ceux qui ont de l'argent et les moyens d'acquérir nos entreprises.

👨🏼‍🦳 La Maturité

MVP = Minimum Viable Product  (l'ébauche d'un produit a déjà vu le jour)
PMF = Product Market Fit (le produit a trouvé son marché)

La Pre-Seed est le premier tour de table effectué avec un produit peu concret, pas de revenus et où l'argent provient des proches.

Plus les levées se succèdent et plus les valorisations, les investisseurs et les chèques sont de plus en plus gros.

Je me concentre personnellement sur les start-ups qui en sont au stade de Seed et Série A

C'est-à-dire qu'il s'agit souvent de start-ups qui ont déjà un produit/service plus ou moins abouti et qui a déjà généré du chiffre d'affaires.

Les valorisations sont souvent inférieures à 50 millions de $ ce qui permet également de réaliser un multiple potentiel intéressant le futur.

Sur la base d'une valorisation à 40 millions et d'un multiple de x100, cela nous amène à une valorisation à 4 milliards de $, ce qui largement possible pour toutes les start-ups dans lesquelles j'investis.

Qu'est-ce qui fait la qualité du deal-flow que je te propose ?

Investir dans une start-up, c'est toujours prendre le risque de perdre son capital. Toutefois, il est possible de réduire grandement les risques en réalisant une bonne due-diligence.

Une due-diligence, c'est quand un investisseur prend le temps de regarder tous les éléments qui sont à sa disposition avant d'investir son capital dans une start-up.

Et cette due-diligence, j'y attache une très grande importance et je la réalise de façon systématique pour chaque deal.

Comment pouvez-vous savoir si vous avez une chance de gagner de l'argent avec un investissement si vous ne comprenez pas ce dans quoi vous investissez ? 

Une des erreurs les plus communes des investisseurs est de ne pas réaliser une due-diligence suffisamment approfondie et d'investir trop rapidement par peur de passer à côté du deal.

Une étude réalisée par l'UKBAA (UK Business Angels Association) a démontré que les investisseurs qui passaient au moins 20 heures sur la due-diligence obtenaient de plus gros multiples.
(Siding with Angels; Robert Wiltbank, Nesta-UKBAA)

5 éléments que je scanne précieusement

Evidemment non exhaustif et simplement pour illustrer la base de l'approche que j'ai dans mon analyse.

Les fondateurs et la jeune équipe d'une de mes start-ups au Vietnam, Anfin, qui est un courtier en bourse moderne.

Fondateurs

- Quelle est la confiance que dégage les fondateurs ? 
- Quel est leur passé (parcours éducatif et professionel, réseaux sociaux, échecs et succès précédents, ...)
- Comprennent-ils l'industrie dans laquelle ils évoluent, sont-ils clairs à propos de leur business et sont-ils conscients des obstacles ?
- Ont-ils vécu personnellement une souffrance vis-à-vis du produit/service qu'ils proposent ?
- Ont-il une vision long terme, notamment au sujet de l'exit ?
- Niveau d'engagement personnel : sont-ils prêts à perdre, engagements financiers personnels, ...
- Complémentarité de l'équipe : ancienneté, liens personnels, ...
- Ont-il une expérience dans la création et la revente d'une d'entreprise ?

Une start-up échoue dans 23% des cas à cause d'une mauvaise équipe...

Une de mes start-ups bangladaise, Chaldal, qui est une plateforme en ligne de courses et de livraisons.

Produit / Service

- Le produit est-il autonome ou dépend t-il d'une autre entreprise (Facebook, Google, Amazon, Shopify, ...)
- Est-ce que la technologie peut-être implémentée sur plusieurs verticales (industries) ?
- Est-ce que la technologie peut-elle être protégée (brevets, propriété intellectuelle, ...) ?
- Est-ce que la technologie disrupte vraiment son marché ?
- En quoi la solution est différente de ce qui existe déjà ou de ce qui s'en rapproche ?
- Le produit a t-il déjà été lancé avec des retours positifs du marché ?
-  Le MVP (Minimum Viable Product) est-il prêt ?
- Le produit est-il scalable ?
- Qui sont les requins dans l'industrie qui pourraient déployer le même produit et pourquoi ne le font-ils pas ?
- Le produit peut-il devenir rapidement obsolète ?

Exemple de suivi du MRR (Monthly Recurring Revenue), c'est-à-dire combien la start-up encaisse chaque mois et quelle est la croissance de celui-ci. On peut également apercevoir ce qu'on appelle le "Churn", c'est à dire le % de clients perdus d'un mois sur l'autre.

Chiffres

- Quelles sont les projections de l'entreprise et sont-elles sérieuses (et non pas juste utopiques pour attirer des investisseurs) ?
- Sur quelles bases sont réalisées les projections ?
- Quand la start-up sera t-elle profitable et dégagera du cashflow positif ?
- Combien de millions devra lever la start-up pour devenir rentable ?
- Combien la start-up a déjà levé et sur quelles valorisations ?
- Quel est le cash-burn et le run-way de l'entreprise (combien l'entreprise dépense chaque mois et combien de mois peut-elle encore survivre) ?
- A quels niveaux de chiffres les fondateurs estiment pouvoir pousser l'entreprise (revenus annuels et valorisation de l'entreprise) ?

J'aime investir sur des deals qui ont un TAM supérieur à 10 milliards de $.

Marché

- L'entreprise sait-elle précisément qui sont ses clients et pourquoi ils ont besoin de sa solution ?
- Qui va payer pour le produit et avec quel niveau d'aisance (à quel point auront-ils besoin du produit) ?
- Qu'est-ce qui rend le produit unique et pourquoi les clients n'iront pas voir la compétition ?
- Quel est la taille du marché potentiel (TAM) ?
- Quel est le niveau de demande de la part du marché ?
- La demande va t-elle grossir dans le futur et sur quelle base cette croissance est documentée ?
- Qui sont les concurrents ? Et où en sont-ils ?
- Quels sont les canaux de vente de la start-up ?
- Quel est le coût pour acquérir un client (CAC) ? Et quelle est sa valeur à vie (LTV) ? 
- Combien coûte leur marketing ? Et quel est le churn (la rétention) d'un client ?
- Quel est le prix du produit et est-il justifié ? Quelle est l'élasticité du prix ?
- Le marché est-il nouveau, jeune ou établi ?

15% des fondateurs de start-ups ne savent comment ils prévoient de gagner de l'argent avec leur start-up, c'est très grave selon moi !
Etude "Key insights from the Silicon Valley Bank"

Je regarde systématiquement quelle est la porte de sortie potentielle de la start-up dans laquelle j'investis ! C'est extrêmement important de savoir comment on va potentiellement gagner de l'argent.

Business

- Qui sont les autres investisseurs dans la start-up ?
- Quel type d'actions allons-nous obtenir lors de la levée de fonds ?
- Quel est le niveau de pertinence de la levée de fonds ?
- Pourquoi ont-ils besoin de cet argent ?
- Demandent-ils assez (ni trop peu, ni trop) par rapport aux objectifs visés avec cet argent ?
- Ont-ils prévu d'autres levées de fonds ?
- La valorisation est-elle justifiée par rapport au chiffre d'affaires réalisé ?
- Qu'est-ce que la start-up possède en terme d'actifs ?
- Quelle est la vision pour revendre la start-up ou l'amener à une introduction en bourse ?

Mais surtout... je recherche l'avantage compétitif.

"Moat" en anglais, cela désigne les douves d'un château ayant pour but de protéger des attaques.

L'avantage compétitif ("Moat Advantage" en anglais), c'est ce qui fait qu'une start-up est unique et difficilement concurrençable. 

Quel est l’avantage injuste qui fait que cette start-up a toutes les raisons de devenir leader par rapport à ses concurrentes ?

L'avantage compétitif se résume souvent à 4 éléments

1. L'effet de réseau
2. La propriété intellectuelle
3. L'économie d'échelle
4. La force d'une marque

Plus une entreprise est capable de posséder des avantages compétitifs et plus l'entreprise est forte et unique.

Quelques exemples d'avantages compétitifs...

À chaque fois que quelqu'un utilise Facebook, il le partage aux autres en invitant ses amis à rejoindre son réseau. Qui eux-mêmes vont le partager à leurs amis. Et ainsi de suite. Il y a une viralité autour du partage à ses propres contacts. C'est l'effet de réseau.

Google détient un algorithme extrêmement puissant lui permettant d'exécuter des requêtes pertinentes très rapidement. Cet algorithme est difficile à répliquer, voire même... impossible ! C'est de la propriété intellectuelle. 

Amazon a développé des chaînes logistiques colossales, optimisées et efficaces à l'échelle mondiale. Sa taille immense lui a permis d'optimiser à peu près tout et Amazon détruit tout le monde à ce sujet. C'est l'économie d'échelle.

Les gens n'achètent pas Apple pour le produit mais pour le narratif que dégage le fait de posséder ce produit. La marque est très forte et représente quelque chose socialement vis-à-vis de ses propres valeurs. C'est très dur de prendre des parts de marché à ces entreprises. C'est la force d'une marque.

Au total, je scanne une vingtaine de critères avant de prendre une décision d'investissement...

Attention aux deals de plateformes...

Vous connaissez peut-être certaines plateformes qui vous permettent d'investir dans tout un tas de projets et vous pourriez être tentés de les utiliser.

Ces plateformes sont de fausses bonnes idées.

Rappelez-vous, les levées de fonds sont confidentielles

Les fondateurs ne veulent pas crier sur tous les toits qu'ils lèvent des fonds, notamment vis-à-vis de leurs concurrents.

Pourquoi ces start-ups iraient donc ainsi lever des fonds sur des plateformes publiques auprès des particuliers ?

Cela n'a strictement aucun sens... sauf quand sa propre survie est en jeu !

La seule exception, c'est lorsque la start-up a déjà atteint un stade avancé de sa maturité (valorisation à plusieurs centaines de millions de $ ou en milliards de $) et que sa levée de fonds sur une plateforme publique lui permet d'effectuer au passage une opération de marketing en engageant directement les particuliers au sein de l'entreprise (et donc comme porte-paroles).

Les start-ups veulent rester discrètes et ne veulent pas le grand public en investisseur

Les meilleurs deals se trouvent donc en "off-market" et doivent se sourcer auprès de sources plus confidentielles.

3 exemples de deals provenant d'une plateforme, aucun de ces 3 deals ne passent mes critères de sélection.

Une entreprise proposant des "cadeaux" à ses investisseurs, ce qui est très mauvais signe selon moi...

Sur ces 3 deals proposés par une plateforme "grand public", j'ai été surpris de voir que :

- Le 1er deal proposait des "cadeaux" en échange de l'investissement (des boissons et des avantages pour chaque palier). 
Autrement dit, la start-up qui a besoin de stimuler sa croissance en levant des fonds se retrouve à devoir séduire l'investisseur avec des cadeaux... Pas terrible.

- Le 2ème deal est un secteur très très compliqué et lourdement réglementé que celui de la santé et de la pharmacie. Je n'y touche pas du tout personnellement car les chances d'issue positive sont bien plus maigres que dans d'autres secteurs. Attention au secteur.

- Le 3ème deal présente des éléments intéressants (entreprise technologique et pouvant donc proposer de fortes marges et une forte traction) mais beaucoup d'autres de mes critères ne sont pas respectés sur ce deal.

Comment se passe concrètement un investissement ?

Etape n°1 - Je te partage l'information qu'une start-up est en train de lever des fonds. A ce stade, j'ai déjà personnellement pris l'initiative d'investir dans cette start-up. J'ai déjà réalisé ma due-diligence sur la base des informations transmises par la start-up et sur ce que j'ai trouvé par moi-même. Tu as également accès au pitch-deck et aux informations que tu pourras consulter par toi-même.

Etape n°2 - Si tu prends la décision de me suivre sur cet investissement. Il te suffira de valider le montant de ton investissement et de confirmer ton engagement. Le capital minimum à investir par start-up se situe généralement entre 1000$ et 3000$. Dans la majorité des cas (99% du temps), ce montant est de 1000$.

Etape n°3 - C'est déjà fini... Cela t'a pris moins de 5 minutes pour tout valider à partir du moment où tu as pris ta décision.

Quelques semaines plus tard, tu recevras par email une confirmation attestant que la levée de fonds s'est bien terminée et que tu es bien devenu actionnaire de l'entreprise. Tu auras également accès à tous les documents juridiques attestant que tu es bien actionnaire.

Tu auras accès à un dashboard te permettant d'avoir accès en un clin d'oeil à tout ton portefeuille de start-ups.

Exemple d'un investissement réalisé en Inde : votre investissement de 1000$ sera fait dans une SPV (Special Purpose Vehicle) qui est généralement une LLC américaine. La LLC américaine prendra ensuite la participation dans la start-up indienne.

Pour chaque investissement réalisé, une société intermédiaire est créée.

Lorsqu'un groupe d'investisseurs investit dans une start-up, on ne prend jamais une participation directe dans la start-up.

Dans ce cas de figure, une société qu'on appelle une SPV (Special Purpose Vehicle) est créée, généralement sous la forme d'une LLC américaine.

Le seul et unique objectif de cette SPV/LLC est de prendre une participation dans une start-up. 

L'investissement est fait de cette façon pour éviter que la start-up se retrouve avec des centaines/milliers d'investisseurs individuels. 

À la place, la start-up n'aura que cette SPV/LLC en investisseur, ce qui sera beaucoup plus simple administrativement et juridiquement parlant.

Si la start-up vit un évènement de liquidité et fait une distribution, cette SPV/LLC recevra l'argent, le re-dispatchera à tous les actionnaires de la SPV/LLC puis sera dissoute. 

Le coût de mise en place de cette SPV est de 1 à 7% du montant de la levée de fonds et est partagé entre tous les investisseurs participant à la levée de fonds. 

1 à 7% de votre capital investi servira donc à mettre en place cette structure.

Document attestant de votre participation en tant qu'actionnaire de la SPV créée pour réaliser l'investissement.

Juridiquement, tous les documents légaux sont rédigés et vérifiés par une équipe de professionnels afin de protéger à la fois la start-up et les investisseurs.

Aujourd'hui, tout cette partie s'est extrêmement simplifiée aux Etats-Unis et quasi toutes les levées de fonds utilisent le même modèle d'Agreement pour clôturer les deals.

Je m'assure également personnellement que tout est OK sur les juridictions par lesquelles passe l'argent et sur la protection juridique qui nous sera offerte en cas de litige (ce qu'on espère pas et qui n'arrive presque jamais).

Minimum de 1000$ 

99% des deals auront un minimum à investir de 1000$.

Moins de 5 minutes

Valider ton investissement te prendra moins de 5 minutes.

Diversification

Diversifie ton portefeuille dans les pays émergents.

Performance

Investis dans des deals au potentiel de faire x100.

Nouveau & Inédit en Private-Equity ! Possible d'investir avec des USDC.

Il te sera possible d'investir dans des deals directement avec des cryptos via l'USDC. Cela coûtera toutefois 0,75% de frais pour les frais de transaction, les frais de détention et le traitement de la transaction car, évidemment, la start-up a besoin d'USD (fiat) pour ses dépenses et investissements.

Pour qui est destiné ce Club ?

C'est très simple. 

Te sens-tu concerné(e) si je te pose les questions suivantes :

✅ Tu souhaites investir dans des start-ups mais tu ne sais pas par où commencer ?
✅ Tu as déjà investi en immobilier, bourse, crypto-monnaies et tu souhaites diversifier ?
✅ Tu comprends le retour sur investissement colossal que peut te procurer les start-ups ?
✅ Tu souhaites investir dans LA prochaine start-up qui va révolutionner un marché et potentiellement devenir le nouveau Uber ou Airbnb ?
✅ Tu veux investir dans un actif un peu plus excitant à suivre ?
✅ Tu souhaites diversifier à l'international et profiter de la croissance sur-vitaminée des pays émergents ?
✅ Tu souhaites investir dans des start-ups sortant des meilleurs incubateurs au monde ?
✅ Tu souhaites investir dans des entreprises qui encaissent d'autres devises (en-dehors de l'€ et du $) ?
✅ Tu souhaites diversifier ton risque politique ?
✅ Tu souhaites devenir libre et/ou millionnaire avec un seul investissement réussi ?
✅ Tu es curieux de découvrir comment fonctionne le monde en dehors des frontières de l'Europe ?
✅ Tu souhaites investir aux côtés des meilleurs cerveaux et plus gros investisseurs de ce monde ?

Pré-requis

🔘 Un minimum de 1000$ par deal à investir.
​🔘 Une ouverture d'esprit sur le monde et sans préjugés.
​🔘 Des connaissances mathématiques équivalentes au brevet du collège.
​🔘 L'envie de profiter de l'émergence et dominance inévitable des pays émergents.

Si, et seulement si, tu te retrouves dans une partie des propos ci-dessus... alors, tu es au bon endroit !

Que contient ton adhésion au Club ?

Exemple du premier pitch-deck de Uber en 2008.

1 an d'accès aux deals

Environ 30 à 40 deals seront proposés chaque année. 
Il n'y a en réalité aucune règle à ce chiffre car la qualité prime avant la quantitéJe ne tomberais pas dans le piège de proposer du deal pour proposer du deal.

Il est possible qu'il ne se passe rien pendant 1 mois puis qu'ensuite soient proposés 6 deals le mois suivant.
Vous participez librement aux deals que vous souhaitez.

Également, j'identifierais chaque année environ 10 à 20 deals auxquels j'attacherais une attention/importance particulière (comprenez coup de coeur).

Exemple d'une de mes start-ups ayant rejoint le Y Combinator après mon investissement.

Aggrégateur de news

Comme indiqué précédemment, certaines start-ups sont relativement muettes et n'envoient que très peu d'informations à leurs investisseurs. 

Nous scannons également de notre côté toutes les sources d'informations à notre disposition pour avoir des updates sur la start-up (réseaux sociaux, profils professionnels des dirigeants, sites de news autour des start-ups, Google, ...).

Dès que nous trouvons quelque chose d'intéressant (en plus des updates provenant directement de l'entreprise), nous te le partageons !

Exemple d'un document que vous aurez entre les mains pour valider votre participation dans une start-up.

Accompagnement pour valider son investissement

Je te montre comment valider ton profil d'investisseurcomment valider un deal, comment signer les documents et comment envoyer tes fonds. En cas de deal sur-souscrit, je te montre comment les fonds te seront restitués.

Je te montre également comment être en règle vis-à-vis des autres juridictions dans lesquelles tu seras amené à détenir des structures (notamment les Etats-Unis).

Avec plaisir également, nous pourrons évoquer ensemble la fiscalité en fonction de ta situation personnelle ou encore l'investissement à travers une société. Toutefois, cela n'aura aucune valeur de conseil et rien ne vaut la consultation avec un professionnel tel qu'un avocat fiscaliste.

Un de mes séminaires à Genève, en Suisse, où les participants networkent entre eux.

Groupe d'échange

Ton adhésion te permettra de rejoindre un groupe d'échange sur une plateforme dans laquelle il sera possible d'échanger avec les autres membres aussi bien sur les deals réalisés que sur d'autres sujets. ;-)

C'est l'occasion parfaite pour renforcer ton réseau et pour rencontrer des entrepreneurs et des investisseurs qui pensent comme toi et qui veulent comme toi.

En investissement, beaucoup de bonnes affaires sont faites grâce aux personnes que tu connais, c'est pareil pour les deals en private-equity...

Les questions qu'il est important de se poser en tant qu'investisseur.

Accès à la librairie

Les termes et acronymes gravitant autour du private-equity peuvent parfois sembler barbares : MRR, LTV, CAC, ARPA, MAU, Churn Rate, Burn Rate, TAM, MoM Growth Rate, ... 
Comme d'habitude, je vais démystifier tout ça pour toi en te donnant accès à un lexique te permettant de comprendre tout ce que tu seras amené à lire dans les pitch-decks.
Ne t'en fais pas, cela peut sembler être du chinois aux premiers abords mais tout est finalement très simple et très logique.
S'il y a le moindre terme que tu ne comprends pas, je serais évidemment là pour te le faire comprendre.

Screenshot de mon tableur de suivi personnel auquel tu auras accès.

Tableur de suivi

Je vais te fournir mon propre tableur de suivi (avec sa vidéo explicative) pour que tu puisses retrouver en un clin d'oeil tous tes investissements et toutes les informations relatives à ces derniers. 
En tant qu'investisseur, il est très important d'être organisé. Sur ce tableur, les 23 colonnes me permettent d'avoir toutes les informations que je dois avoir sous la main rapidement (capital investi, dernière valorisation connue, updates de la start-up, ...).

Hôtel Président Wilson à Genève, en Suisse, devant 200 participants.

1 place de séminaire

Grâce à ton adhésion, je t'invite à mon prochain séminaire présentiel regroupant 200 entrepreneurs et investisseurs. 
Les dernières éditions ont eu lieu à Paris, Monaco et Genève. Le prochain séminaire devrait avoir lieu en Juillet 2023 dans un hôtel de luxe italien ou belge et tu es invité(e) ! 
Au programme : interventions sur l'indépendance financière, sessions networking et nourriture incluse (petit-déjeuner, déjeuner et 2 pauses café).

Vos emails sont directement traités par notre équipe.

Priority Support

Nous ne te laissons pas avec une question sans réponse. Notre Support Priority répondra à toutes tes demandes dans un délai habituel de 24 heures (jusqu'à 48 heures en cas de fortes demandes).

Quels sont les "frais" à considérer avec cet investissement ?

Je te montre comment convertir de façon efficace tes € vers des $.

Conversion de devises

99% des investissements se feront en $ dans des SPV situées aux Etats-Unis pour bénéficier d'un cadre juridique avancé et sécurisé en tant qu'investisseur. 
Il y a de fortes chances que vous ayez aujourd'hui des €, vous devez donc considérer les frais de conversion de vos devises. 
Nous vous conseillerons le meilleur service pour convertir vos devises à moindre coût car, évidemment, votre banque traditionnelle est à éviter strictement.

Exemple des frais payés pour la création de la SPV/LLC.

Frais de création de la SPV

Chaque investisseur paiera au prorata de son investissement des frais pour la création de la SPV/LLC pour pouvoir investir in-fine dans la start-up. 
Cela peut s'étaler de 1% à 7% de frais en fonction de différents paramètres (taille de la levée de fonds, premier investissement ou ré-investissement, …). 

Exemple ici : 76.37$ de frais sur un investissement de 3000$ = 2,55% de frais.

Schéma démontrant que plus la boîte grossit et plus les fondateurs/investisseurs sont dilués.

La dilution

Plus la start-up lève des fonds et plus les actionnaires actuels (vous) sont dilués (sauf si vous participez de nouveau aux autres levées de fonds).

Pourquoi ? Car la start-up va émettre de nouvelles actions pour financer sa nouvelle levée de fonds. 
En gros, vous allez détenir moins de parts de l'entreprise mais l'entreprise sera plus grosse donc vos parts continueront de valoir plus. 

C'est un phénomène entièrement normal et inévitable pour les fondateurs et les investisseurs. Tout le monde se retrouve dilué.

Plus le round est "early" (Seed, Série A, Série B) et plus la dilution est conséquente car les fondateurs laisse un peu plus gros morceau de la boîte sur la table.
Plus le round est "late" (série C, Série D, Série E, ...) et plus la dilution est faible car les fondateurs laisse un plus petit morceau de la boîte sur la table.

Schéma d'explication du Carry-Fee.

Le Carry-Fee

C'est ce que vous allez laisser au syndicat sur votre bénéfice si vous vivez un événement de liquidité. 
En général, le Carry Fee est de 20%. 

Exemple : Vous investissez 10,000$ dans une start-up. 

Lors de l'introduction en bourse de la start-up, votre investissement vaut 1,000,000$. 

Vous allez "donner" au syndicat (1,000,000$ - 10,000$) * 20% = 198,000$

Ca peut semble énorme et injuste mais tout le monde du private-equity fonctionne de cette façon et sur le même pourcentage de 20%.

L'intermédiaire qui a permis de trouver et réaliser l'investissement récupère 20% des bénéfices réalisés.

Exemple de frais de gestion de 2% par an sur votre capital investi...

Frais de gestion

Certains services facturent des frais annuels de gestion de la même façon que les fonds d'investissement. 
Ces frais sont en général de 2%
Autrement dit, un fonds d'investissement de 1 milliard prélève 20 millions de $ au titre de la "gestion", peu importe le résultat à la fin de l'année...
Avec moi, ce sera 0% de frais de gestion et vous ne paierez pas des montants astronomiques pour un "service" rendu souvent opaque, inutile ou qui reste à justifier...

L'impôt est inévitable et l'Etat n'oubliera pas de participer à votre succès le moment venu !

L'imposition

L'imposition de vos bénéfices se fera en fonction de votre résidence fiscale et de si vous investissez en nom propre ou en société.
Vous devez retenir que vous êtes imposés sur VOS bénéfices.

Exemple Vous investissez 10,000$. La start-up vous produit un multiple de x100Votre investissement vaut désormais 1 million de $.
1,000,000$ - 10,000$ (capital investi) = 990,000$.
A cela, vous déduisez le Carry-Fee de 20% sur les bénéfices. Cela produit : 990,000$ * 80% = 792,000$.
Vous êtes, in fine, imposés sur 792 000$.

Comment rejoindre le Club ?

⚠️ A lire précieusement avant de vouloir rejoindre le Club

Tu souhaites investir à mes côtés dans ces fabuleuses start-ups ?

Génial ! Tu as compris le potentiel de cet investissement.

Toutefois, cet investissement peu démocratisé n'est pas adapté à tous les profils.

C'est pour cela que ton acceptation au sein du Club est conditionnée à un échange téléphonique préalable avec moi.

De cette façon, je pourrais faire connaissance avec toi, répondre à tes dernières questions et m'assurer que ce Club est bien fait pour toi.

Mon objectif avec ce Club n'est pas d'en faire un service grand public, de le rendre accessible à tout le monde et de le vendre le plus de fois possible.

Mon objectif est d'attirer des profils ambitieux déjà familiarisés avec l'investissement (que ce soit en start-ups ou autre chose comme l'immobilier, la bourse, la crypto-monnaie, ...).

Ces opportunités étant également accessibles à un tout petit nombre d'investisseurs, je ne souhaite pas partager ces opportunités avec n'importe qui.

On parle ici d'un investissement qui présente beaucoup de risques... mais qui peut aussi vous rendre très très riche avec un seul investissement qui porte ses fruits (on parle en centaines de milliers de dollars et même en millions de dollars avec un seul investissement).

De plus, analyser chaque mois une centaine de pitch-decks et réaliser la due-diligence me demande un temps fou.

Pour toutes ces raisons, je me dois donc de ne sélectionner que des profils adaptés.

Je ne souhaite pas investir avec des profils qui :

- vont sans cesse me demander où en est la start-up (je partage tout ce que je sais et ne peut faire plus)
- qui vont montrer des signes de stress ou d'agacement face au silence radio de la start-up 
- qui vont spéculer à la moindre publication (ou non-publication) de la start-up sur les réseaux
- vont être inquiets du moindre mouvement politique, juridique, social, ... des pays dans lesquels on investit
- ...

Bref, je ne veux pas de profils qui n'ont pas les compétences d'un vrai investisseur et qui ne contrôlent pas leurs émotions.

L'investissement dans les start-ups, c'est simple. Vous investissez et... vous oubliez !

Et un beau jour, vous vous réveillez et on vous annonce la bonne nouvelle !

Votre start-up a accepté une proposition d'acquisition à 1,7 milliards de $ ou va être introduite en Bourse pour 5 milliards de $.

Boom ! Jackpot.

Attention toutefois, cela ne veut pas dire que vous devez déjà avoir investi auparavant dans des start-ups

Il y a une première à tout et je serais ravi de t'accompagner pour cette 1ère fois ! ;-)

Toutefois, vous devez simplement avoir déjà investi auparavant (peu importe l'actif) et comprendre les tenants et les aboutissants de l'investissement (on peut gagner mais... on peut aussi perdre !).

Pour prendre rendez-vous, il te suffit de réserver un créneau sur ce calendrier ou de m'envoyer directement un WhatsApp à ce numéro +33 6 69 53 69 47.

Cela nous permettra de faire connaissance, de répondre à toutes tes questions, de m'assurer que tu as bien compris les tenants et les aboutissants de ce type d'investissement et de te partager la procédure pour rejoindre le Club.

Informations concernant le prix de l'adhésion

PLATINUM
1997
Facturé chaque année
    ambassador
    4997
    Accès à vie

      Si cela te semble cher, c'est que ce n'est pas encore le bon moment pour toi.

      Ce type d'investissement, bien que de plus en plus démocratisé, reste encore réservé à une élite.

      Il suffit d'un investissement réussi pour que le coût de cette adhésion soit remboursé 50 fois, 100 fois et même plus.

      Ce type d'investissement est encore très peu démocratisé en francophonie qui souffre d'un réel retard (encore) dans l'écosystème start-up.

      Tu nous rejoins ?

      Questions fréquentes

      Dois-je avoir des connaissances ?
      Ce n'est pas un pré-requis. Vous ne devez pas avoir de diplômes dans la finance ou être un investisseur chevronné pour pouvoir investir dans des start-ups. Nous vous enverrons les deals qui seront passés au crible selon nos propres critères et ensuite libre à vous de vous positionner également ou pas !
      Au bout de combien de temps vais-je gagner de l'argent ?
      Impossible de le dire et ça serait mentir que de promettre quoi que ce soit. On estime que l'évènement de liquidité arrive entre 5 à 7 ans mais cela peut être bien plus tôt (1 an, 2 ans, 3 ans, ...) et même plus tard (10 ans). Généralement, plus le temps passe et plus ça sent bon pour le chèque que vous allez encaisser mais, là encore, impossible de garantir quoi que ce soit !
      Combien d'impôts vais-je payer ?
      Bien que cette question soit très importante, nous sommes dans l'impossibilité de vous répondre car votre imposition va dépendre de plusieurs paramètres. Par exemple, un investissement en nom propre ou par l'intermédiaire d'une société entraînera une fiscalité différente. La détermination de votre résidence fiscale est également importante (France, Belgique, Emirats, Canada, ...). Le plus simple est de se rapprocher d'un professionnel concernant les questions fiscales car nous ne sommes pas habilités à fournir des conseils d'ordre fiscal. En France et en nom propre, il y a de fortes chances que vous soyez imposés au PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique), donc à 30%.
      Comment puis-je payer l'adhésion ?
      Vous avez la possibilité de régler par ces moyens de paiement : carte bancaire, virement bancaire, Paypal, crypto-monnaies (Bitcoin, Ethereum ou stablecoins), ou espèces sous certaines conditions. Contactez-moi à raphael [at] clubmillionnaire.fr 
      J'ai peur de perdre mon argent et de me faire arnaquer...
      Je suis désolé de vous l'apprendre mais vous faites certainement partie actuellement d'un système qui vous arnaque au quotidien depuis des années. Pensez aux intérêts que vous payez aux banques, à toutes les choses que vous payez et qu'on vous prélève, aux prix qui augmentent, au système de retraite, ...
      De plus, je me présente sur ce site à visage découvert (photos, vidéos) depuis + de 8 ans. J'organise également un séminaire présentiel chaque année. 
      Mon but, en tant qu'entrepreneur et investisseur, n’est pas d’arnaquer les gens mais bien de leur apporter de la valeur en leur partageant mon expérience.
      C'est cher. Pourquoi proposer un Club payant alors que certaines plateformes sont gratuites ?
      Si c'est trop cher pour vous, c'est que ce n'est probablement pas le bon moment ou le bon type d'investissement pour vous. 
      Les deals issus des plateformes proposent souvent à boire et à manger et on y retrouve principalement toutes les boîtes qui n'ont pas réussi à séduire les "vrais et gros" investisseurs. 
      Ces boîtes, pour survivre, n'ont d'autre choix que de se tourner vers les plateformes et de viser un public "retail" (les particuliers) pour tenter de lever les fonds. 
      Bien que vous puissiez investir dans de belles start-ups à travers une plateforme, je suis intimement convaincu que les plus beaux deals ne s'y trouvent pas.
      Ce Club vous permet d'avoir accès à mon expertise, vous permet d'avoir accès à des deals qui ont été scrupuleusement analysés et qui ne sont pas disponibles sur les plateformes et dans lesquels j'y ai mis mon propre argent.
      Dois-je investir dans vos deals sans réfléchir ?
      Non. Il est important d'avoir un avis personnel sur ce que nous allons vous proposer. Bien que j'investisse mon propre argent et que j'accorde une grande importance à l'analyse que je réalise sur toutes les entreprises, il est de votre devoir et de votre responsabilité de vous assurer que la start-up vous semble prometteuse, corresponde à vos critères, votre éthique, votre vision du monde ou tout autre critère important à vos yeux.
      A quelle fréquence proposez-vous des deals ?
      La fréquence dépend évidemment des opportunités qui m'auront été proposées et sur lesquelles je prends la décision d'investir. Je ne peux rien garantir de très précis et je ne proposerais jamais un investissement juste pour répondre à un quota. La qualité avant tout. Toutefois, on peut estimer qu'environ 30 à 40 deals seront proposés chaque année avec une période de rush vers janvier-février et une seconde vers août-septembre.
      Puis-je stopper mon adhésion ?
      Oui, il n'y a aucun engagement de durée. Vous ne retrouverez chez nous aucune condition vous forçant à continuer de régler un service dont vous n'auriez plus besoin. Il vous suffit simplement de nous envoyer un email et nous couperons immédiatement votre abonnement. Les abonnements se renouvellent automatiquement à date d'anniversaire. Vous devez donc nous contacter au minimum 48h avant la date d'anniversaire. Aucun remboursement partiel ou total ne peut cependant être effectué sur les abonnements déjà payés. 
      Je souhaiterais vous poser une question, comment faire ?
      Contactez-moi à raphael [at] clubmillionnaire.fr et mon équipe et moi-même se feront un plaisir d'y répondre. Mon WhatsApp personnel est également disponible au +33 6 69 53 69 47.
      A qui s'adresse ce Club ?
      A tous les investisseurs ambitieux qui veulent passer au prochain niveau en ayant accès à des opportunités jusqu'à présent réservées à une poignée d'investisseurs très riches. 
      Mais également à tous ceux qui auront compris qu'avec un gain potentiel important est associé un risque important ainsi qu'une patience à avoir en laissant le temps qu'il faut à l'entreprise se développer.
      Les rêveurs ne sont pas acceptés, rien ne s'obtient sans en payer le prix dans ce monde. Certaines start-ups se casseront la gueule et nous feront perdre de l'argent. Mais il suffit d'une réussite pour effacer les pertes et gagner beaucoup d'argent...
      Je n'habite pas en France, ce Club me concerne t-il ?
      Ce Club accepte avec plaisir les investisseurs qui auraient des résidences fiscales en dehors de la France et même de l'espace européen. Votre seule responsabilité est de vous assurer que la juridiction de votre pays vous permet d'investir dans des deals en private-equity et de vérifier les conséquences fiscales. Ce Club ne saurait être responsable d'une quelconque conséquence juridique ou fiscale en votre défaveur.
      Combien de temps ai-je accès au Club ?
      Votre adhésion vous donne accès au Club pendant 1 année. A la date d'anniversaire, vous avez la possibilité de prolonger au prix initial ou d'annuler votre adhésion.
      Est-ce que je vais avoir des résultats avec ce Club ?
      Le monde de l'investissement ne permet jamais de garantir le moindre résultat. Mais les résultats que j'ai pu observer pour mon propre portefeuille d'entreprises me font dire que de belles choses risquent bien de se passer dans les prochaines années.

      Une question ? Contacte-moi !

      Pourquoi Vous Devriez Essayer ?

      Nous voulons de vous au sein de ce Club si, et seulement si, vous estimez que les deals que nous vous envoyons peuvent vous faire gagner de l'argent. Si vous souhaitez ne plus recevoir nos deals, il vous suffit simplement de nous envoyer un email pour que nous coupions immédiatement votre adhésion sans vous demander quoi que ce soit.
      AccueilContactMentions LégalesConditions Générales de Vente
      Tous droits réservés. Club Millionnaire par Raphaël Carteni

      Disclaimer

      Les résultats obtenus par Raphaël CARTENI ne représentent en aucun cas une promesse de gain. Nous ne pouvons pas garantir que vous obtiendrez des résultats similaires. Tout investissement comporte des risques. Si vous n'êtes pas prêt à l'accepter, ce n'est pas pour vous. Raphaël CARTENI n'est pas un professionnel de l'investissement. Raphaël CARTENI partage ses investissements sans aucune promesse, ni aucune obligation pour le client d'y participer.